BDs

Partager son art quand on n’a pas le niveau

Depuis que je partage des dessins sur la vie de maman, je reçois de temps en temps ce genre de messages :

« Hier il s’est passé ça (anecdote rigolote), c’était trop drôle ! J’aurais trop aimé le dessiner comme toi mais je dessine mal… J’ai des idées, mais je ne sais pas faire ! »

Laissez-moi vous dire que quand j’ai commencé mon blog en 2013, j’étais loin d’avoir un niveau impressionnant en dessin. Oui j’aimais bien gribouiller mais question technique il y avait du boulot… Et pourtant ça ne m’a pas empêchée de poster mes BD sur internet ni qu’elles se répandent rapidement. Mais alors, comment est-ce possible ? Je crois que c’est parce que le concept que je proposais plaisait ! C’est mon humour et ma façon de synthétiser des situations qui parlaient à beaucoup de personnes qui a séduit en premier, bien avant mes maigres talents de dessinatrice.

 

BD 2014
Une de mes premières BD partagée en 2014 qui a beaucoup voyagée sur internet

 

Essayons en inversant la phrase : « je ne sais pas faire… mais j’ai des idées ! » Les personnes créatives peuvent avoir 1000 bonnes idées par minutes – oui vous, dans le fond, je vous vois ruminer le soir parce que votre cerveau ne veut pas s’éteindre ! Certes on ne peut pas tout faire, mais y a-t-il une idée qui vous trotte dans la tête plus que les autres ? Quelque chose qui vous attire particulièrement, qui vous passionne ? Et si c’était ça le plus important finalement ? Et si vous vous lanciez ?

Pas besoin d’attendre d’avoir le niveau (le niveau de quoi, d’ailleurs ?) Que ce soit dessiner, peindre, coudre, écrire, tricoter la culotte du roi Dagobert, tout ça vient en pratiquant. Et pour pratiquer, il faut commencer ! Bien-sûr, vous pouvez vous entraîner dans la sécurité de votre espace personnel, vous pouvez garder tout ça pour vous comme un doux secret… Mais ne vous retenez pas de le partager juste parce que vous pensez que ça n’en vaut pas la peine. 

Si votre idée est bonne, elle attirera du monde. Et avoir du monde qui suit notre travail (que ce soit deux personnes ou une ville entière), c’est stimulant ! Poster vos efforts sur internet, c’est aussi laisser une trace de vos débuts et de votre progrès, ce qui peut vous encourager les jours où vous aurez envie de baisser les bras.

progrès
Le même dessin au fil des années

Enfin, le plus important selon moi : partagez votre passion quel que soit le niveau que vous pensez avoir parce que la vie est bien trop courte pour se soucier de ce que pourront potentiellement penser « les gens ». Au final la décision de vous lancer ou non tient à cette simple question : est- ce que ça vous plait ? Si la réponse est oui, faites-le.

Le reste on s’en fout.

cropped-hc3a9loc3afse-weiner-jpg.jpg

1 réflexion au sujet de “Partager son art quand on n’a pas le niveau”

  1. Merci bcp pour cet article. Je me lance a 40 ans…. 🙂 – j’ai tout quitté du jour au lendemain. J’ai uniquement mon ipad et Wacom premier prix. On va voir où je vais atterir 🙂 j’aime bcp votre travail. Bravo.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s