Journal de bord

La reprise du sport

Après huit ans de pause léthargique, je reprends le sport ! Voici mes conseils pour une reprise réussie quand on est maman.

Mais d’abord, pourquoi reprendre le sport ?

Ba pour se retonifier patate, t’as vu mes cuissots ? T’as vu la graisse qui pendouille de mes bras ? T’as remarqué que je fermais plus mes pantalons ? Bon. Il y a du travail. Allons-y.

sport2

Conseil numéro 1 : attendre le bon moment

Vous venez d’accoucher, vous saignez encore, votre bébé ne lâche pas votre sein, jour et nuit et jour et nuit et jour ? Ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour se remettre au sport. Vos enfants ont grandi, vous avez du temps libre, et vous commencez à toucher votre retraite ? Mieux vaut tard que jamais, mais le meilleur moment, c’est quand-même un peu avant. Dix mois après l’accouchement pour moi, je retrouve un semblant d’énergie, ma fille est capable de laisser passer quelques heures avant sa prochaine tétée, c’est décidé, je me lance !

 

Conseil numéro 2 : choisir le bon sport

Il existe des sports tout en douceur pour se remettre dans le bain après une longue pause : le yoga, pilates, … Il existe même des cours spécialement conçus pour les jeunes mamans (scoop : ils acceptent aussi les vieilles donc pas d’excuse, Lisette). Si vous avez des fuites urinaires, il vaut mieux éviter la muscu (ou porter des couches si vraiment c’est votre rêve de devenir madame muscle). Choisissez un sport adapté à vos capacités physiques. Par exemple, moi, je suis plus molle qu’une purée de flan et j’ai de manière générale très peu de force dans les bras et les abdos. C’est donc tout naturellement que j’ai choisi le trapèze.

sport1.jpg
Extrait de la BD !

 

Conseil numéro 3 : y aller et s’en fiche

Vous avez choisi un sport qui vous correspond, youpi ! Maintenant, il faut y aller. Et y retourner ! Oui vous serez peut-être la plus nulle de votre groupe. Oui, on vous regardera peut-être en se demandant si vous ne vous êtes pas trompée d’endroit car le magasin est à côté, pas ici. Et alors ? Soyez fière, levez la tête, profitez, sachez rire de vous-même parce qu’il est possible qu’au début vous ayez le niveau de votre fils de un an quand il essaie de dessiner des bonhommes, c’est-à-dire un niveau inexistant. Mais ça va venir à force de persévérance ! C’est ce que je me répète pour avoir le courage de retourner à mes cours de trapèze.

sport3.jpg

On rigole, on rigole, mais vous voulez voir à quoi je ressemble vraiment sur mon trapèze ? Alors cliquez vite sur cette photo et surtout, lisez la légende. Je vous partage mes pensées les plus profondes !

 

trapèze.png
Clique ici et lis ma légende

 

Quant à moi, je vais compter mes bleus et me remettre de mes frayeurs trapézistes. A bientôt pour de nouvelles aventures.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s